Ministère du Pétrole et des Hydrocarbures

Sceau de Republique Gabonaise

Direction Générale des Etudes et Laboratoires


La Direction Générale des Etudes et Laboratoires (DGEL) est un outil technique de contrôle analytique qui a pour rôle, au niveau institutionnel, de soutenir les activités menées par les autres entités du département ministériel des Mines et des Hydrocarbures mais aussi d’autres administrations techniques. Ses compétences analytiques vont au-delà des attributions actuelles du département ministériel des Mines et des Hydrocarbures, et portent sur le contrôle de la qualité de l’eau, des produits pétroliers et miniers, et le suivi environnemental des sites miniers ou pétroliers en activité ou abandonnés.

L’outil analytique de la DGEL apporte sa contribution au développement des projets miniers, principalement dans la recherche minière, la mise en valeur des ressources non concessibles (matériaux de carrières) et secondairement dans le contrôle des objets ouvrés.

 

Dans la gestion des ressources en eaux, la DGEL met à contribution son expertise en matière d’analyse des eaux pour assurer, pour le compte du Ministère de l’Energie, le contrôle de la qualité de la ressource utilisée dans le cadre de l’hydraulique rurale et de l’eau traitée et distribuée en milieu urbain.

Dans le domaine environnemental, l’expertise de la DGEL est souvent sollicitée dans le cadre de nombreuses analyses liées aux Etudes d’Impact sur l’Environnement (EIE) et aux Plans de Gestion Environnementale et Sociale (PGES).

Au niveau du secteur pétrolier aval, l’outil de contrôle analytique de la DGEL est mis à contribution dans la distribution des produits pétroliers pour sécuriser les consommateurs face aux risques de manipulations frauduleuses, tout en limitant les accidents liés à l’utilisation de produits frelatés.

La gestion de l’impact négatif des activités sur les sites miniers ou pétroliers en activité ou abandonnés constitue une préoccupation de la DGEL, qui est chargée, en collaboration avec les autres services concernés, de rechercher les traces de substances nocives susceptibles de polluer l’environnement. Le développement de nos sites d’exploitation et de distribution de produits miniers et pétroliers ne se faisant pas toujours sans risques.

Toutes ces orientations s’inscrivent dans le cadre opérationnel en rapport, pour une grande part, avec les activités du département ministériel des Mines et Des Hydrocarbures auquel la DGEL est arrimée.

Actuellement, les laboratoires du Ministère des Mines et des Hydrocarbures sont engagés dans la mise en place des procédures d’assurance qualité pour fiabiliser le service qu’ils proposent et qui permettra à la DGEL, à terme, d’obtenir un label de reconnaissance.

Modifié : 27 / 11 / 2014


En Haut