Ministère du Pétrole et des Hydrocarbures

Sceau de Republique Gabonaise

Statistiques du secteur

Activité Eau

En 2009, la capacité d'eau installée est de 270 000m3/jour :

  • 232 000 m3/jour pour l'eau de surface ;
  • 38 000 m3/jour pour l'eau souterraine.

    Ainsi l'on enregistre une augmentation de 2,1% par rapport à 2008.cette année là, la production installée était évaluée à 265 000 m3/jour.

    Pour ce qui est du volume d'eau traitée, il est passé de 77 000 000 m3 en 2008 à 89 000 000 m3 en 2009, soit une augmentation de 4,6%.

    S'agissant du transport, Le réseau en 2009 a connu un gain de 1,3% par rapport à 2008, pour se situer à un linéaire de 1870 km se présentant comme suit :

  • 1722 km pour la distribution ;
  • 148 km pour l'adduction.

    La quantité d'eau vendue est de 63 000 000 m3 en 2009 pour 62 000 000 m3 en 2008, soit une augmentation de 1,7%.

    Le nombre de personnes possédant un compteur d'eau est de 130 149 dans 43 localités du pays, soient 116 182 pour les abonnés non sociaux de la SEEG et 13 967 abonnés sociaux. Une hausse de 7% en 2009 par rapport à l'année précédente.

    Activité Electricité

    La puissance installée, en 2009, est de 373 mW, dont 170 MW d'origine hydraulique et 203 MW en thermique. Une baisse de 0,3% s'enregistre cette année là par rapport à l'année précédente.

    3 813 km de distribution et 706 km de transport constituent un réseau de 4 519 km, avec 2 244 postes de transformation.

    En 2009, la quantité d'électricité produite est de 1 652 gwh contre 1 638 gwh en 2008, soit une hausse de 0,8%.

    L'électricité vendue connaît une baisse de 3% en 2009, car cette année on registre 1391 Gwh contre 1436 Gwh en 2008.

    Le nombre de personnes possédant un compteur d'électricité est de 216. 320 dans 49 localités, soit une augmentation de 7%.

    En résumé

    Le pari pris en 2004 de produire une part substantielle de l'électricité distribuée à Libreville à partir du gaz naturel, en remplacement du fuel lourd et surtout du gazole, commence à tenir ses promesses. Cette part, qui n'était que de 20% en 2008, année de la mise en exploitation de cette ressource dans la capitale du Gabon, a atteint près de 33% en 2009. Pour 2010, il est envisagé de la porter à 41% et à plus de 50% d'ici deux à trois ans.

    De façon globale, la production de l'électricité, en 2009, progresse de 1%, en raison principalement d'un recul de la consommation de 11% dans la région minière du Haut-Ogooué. On peut cependant noter une progression nette de la production faite au gaz, soit 36% de plus qu'en 2008, correspondant à une montée en puissance des moyens de production au gaz. La production effectuée par d'autres combustibles (fuel lourd, gazole) est en baisse de 50%. La production hydraulique, quant à elle, croît de 6%.

    En ce qui concerne la production de l'eau, elle continue de progresser au rythme de 4,5% en 2009, en dépit des difficultés rencontrées sur le réseau de Libreville, en raison de la saturation des ouvrages de transport d'eau traitée.

    Source : Rapport annuel SEEG 2009

Publié le : 25 / 08 / 2011


En Haut